Huawei utilise la puissance d’IA pour terminer la “symphonie inachevée” de Schubert !

Huawei, l’un des leaders technologiques mondiaux, allie, pour la toute première fois, les capacités de l’Intelligence Artificielle (IA) et l’expertise humaine pour composer les deux derniers mouvements de la célèbre Symphonie n°8 de Schubert. Plus connue sous le nom de “Symphonie inachevée”, elle est restée incomplète pendant 197 ans malgré de nombreuses tentatives. C’est l’une des oeuvres symphoniques inachevées les plus intrigantes de tous les temps.

Le morceau final, complété par Huawei, a pris vie lors d’un concert en direct dans l’enceinte de l’emblématique Cadogan Hall à Londres le 4 février 2019. Les 66 musiciens de l’English Session Orchestra ont joué devant un public de plus de 500 invités, présentant pour la première fois cette fin inédite de la Symphonie n°8 de Schubert.

English Session Orchestra X Huawei

La version complète de la symphonie de Schubert imaginée par Huawei a vu le jour grâce à l’utilisation d’une intelligence artificielle bénéficiant directement de la puissance de traitement des deux NPU (unités de traitement neuronal) du smartphone HUAWEI Mate 20 Pro. Ce dernier a été spécialement conçu pour aider l’utilisateur dans ses tâches quotidiennes grâce à l’IA intégrée.

Après avoir analysé le timbre, la hauteur et la métrique des deux premiers mouvements déjà existants de la symphonie, le modèle d’IA a généré la mélodie des deux mouvements manquants, le troisième et le quatrième. Huawei a ensuite collaboré avec le compositeur Lucas Cantor, lauréat de plusieurs Emmy Awards, pour la création d’une partition d’orchestre à partir de la mélodie obtenue. Le compositeur a retravaillé celle-ci pour qu’elle reste fidèle au style de la Symphonie n°8 de Schubert.

“Chez Huawei, nous sommes toujours à la recherche d’applications technologiques qui ouvrent le champ des possibles. Nous avons donc enseigné à notre smartphone le HUAWEI Mate 20 Pro à analyser et terminer une oeuvre musicale inachevée il y a près de 200 ans dans le style du compositeur original.” a commenté Walter Ji, Président de Huawei Consumer Business Group pour la région Europe de l’Ouest. “Nous avons utilisé la puissance de l’IA pour repousser les limites de ce qu’il est humainement possible de faire et pour explorer le rôle bénéfique que peut avoir la technologie sur la culture. Si notre smartphone est assez intelligent pour réaliser de telles prouesses, imaginez tout ce que nous pourrions entreprendre !”

Vous trouverez plus d’informations sur ce projet et la partition de la “Symphonie achevée” sur la page dédiée du site de Huawei.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, n’hésitez pas à m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Vous aimerez aussi...

X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :